Skip to main content
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires par VINCI Autoroutes et ses partenaires afin d’améliorer votre navigation, permettre de réaliser des statistiques de visites et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Breadcrumb

L'intégration du projet dans son environnement

Publié le - Mis à jour le 20 octobre 2020

Environnement

Sur le projet de diffuseur de Saran-Gidy, la mission d'étude paysagère a débuté en septembre 2019. Cette étude a été confiée à un tandem composé des cabinets Caudex, basé à Lyon et Luciole Paysage, situé à Ingré. Leurs objectifs : assurer l'intégration paysagère du projet dans son environnement et la cohérence des aménagements avec ceux employés dans le cadre de l'élargissement de l'A10 à 2 x 4 voies au nord d'Orléans.

Approche méthodologique :

Un état initial a été réalisé, basé sur l'analyse bibliographique existante (Atlas des paysages du Loiret), ainsi que sur une étude paysagère complétée par des visites de terrain qui a permis aux paysagistes : 

  • dans un premier temps, de réaliser un inventaire descriptif des caractéristiques paysagères qui, une fois mises en relation les unes avec les autres, composent les paysages de l'aire d'étude;
  • dans un second temps, d'identifier et de décrire les séquences paysagères de la zone d'étude;
  • enfin de dégager les sensibilités paysagères à l'échelle de la zone d'étude qui permettront de mettre en avant les enjeux du projet sur le paysage et constitueront la base référentielle pour les potentiels d'insertion du projet dans son contexte paysager.

L'étude prend en compte le paysage proche (à l'échelle du site) et le paysage éloigné (à l'échelle du territoire). Deux points de vue sont principalement retranscrits dans cette étude : 

  • le point de vue des usagers de l'A10 (dans les deux sens) et celui des futurs usagers du diffuseur; 
  • le point de vue des riverains et des usagers extérieurs au projet (usagers de la RD702)

Description du contexte paysage à l'échelle du territoire :

Le diffuseur se situe dans une séquence paysagère qui joue un rôle de tampon entre les riches plaines agricoles et l'agglomération orléanaise.

zone diffuseur saran gidy

Au nord, le paysage ouvert de la Beauce est constitué de grandes parcelles agricoles céréalières ponctuées de bosquets derrière lesquels se devinent les grands massifs forestiers de l'Orléanais. Hormis quelques fermes isolées, l'habitat est regroupé en petits hameaux denses.

Au Sud, l'A10 traverse des franges urbaines de l'agglomération d'Orléans caractérisées par du bâti industriel et commercial organisé le long des axes routiers et notamment de l'A10.

A l'interface de ces deux grandes entités, le projet prend place dans les paysages de Gidy qui sont principalement constitués de bosquets ou boisements plaçant les champs de grande culture en situation de clairières plus ou moins grandes.

 

paysage paysage céréalier Beauce

 (Paysage céréalier de la plaine de la Beauce - VINCI, 2015)

 

paysage A10 orléans

(Paysage de l'A10 en entrant dans Orléans - VINCI, 2015)

La perception du domaine autoroutier dans le secteur du projet :

  • Perception depuis l'A10 : une immersion dans un boisement

Les paysages traversés par l'A10 dans ce secteur sont notables. Les grands talus arborés et les lisières des boisements du massif forestier d'Orléans donnent une impression d'immersion à l'automobiliste qui s'engage dans un secteur boisé. De plus, la hauteur des boisements associés aux merlons plantés en bordure de l'ouvrage offre un double rideau dense et assez sombre. Le projet d'élargissement de l'A10 recule la lisère sans changer la perception de cet espace.

  • Perception depuis l'extérieur : un horizon boisé

Dans cette séquence, la portion de l'A10 est assez peu visible car celle-ci est noyée dans les massifs boisés ou dissimulée derrière les merlons plantés. De l'extérieur, les merlons se fondent dans l'arrière-plan et donnent la sensation d'un boisement continu.

 

passage A10 bois des grands logis

(Passage de l'A10 dans le Bois des Grands Logis - VINCI, 2015)

  • Les vues intérieur/extérieur

Depuis le secteur d'étude il existe des co-visibilités notamment à l'est au niveau du paysage agricole (visibilité depuis le RD 702 et depuis une habitation). Le relief dans ce secteur est très peu présent, seulement deux petits talwegs existent de part et d'autres de la clairière agricole. Ils participent activement à la sensation de clairière ressentie sur ce secteur. Il est nécessaire de prendre en compte l'impact visuel du diffuseur dans le paysage, notamment dans sa partie est, pour la population riveraine ainsi que pour les usagers de la RD702.

État des lieux à l'échelle du site du projet :

 

état des lieux du projet

 

  1. Boisement qui a subi des coupes forestières qui ont laissé la place au robinier de se développer sous quelques gros chênes.
  2. Lisière dégradée (installation de clôture) avec présence forte de robiniers.
  3. Futée de chênes avec taillis de charmes et en couvre-sol de la petite pervenche. Cela constitue un boisement stable et équilibré sans espèce invasive.
  4. Ligne électrique avec déboisement régulier et installation d'une strate arbustive.
  5. Haie ou bande boisée (jusqu'à environ 15m de large) composée de chênes et de charmes avec en lisière : cornouiller sanguin, prunelier, aubépine, églantier. Haie en bon état (pas d'espèce invasive).
  6. Plateforme de dépôt VINCI.
  7. Habitation (ferme de St Aignan).
  8. MC1 (Mesure Compensatoire de l'élargissement de l'A10) : Forêt constituée de gros chênes (pédonculé) et en sous-étage des robiniers et quelques charmes, en couvre-sol de la petite pervenche.
  9. Bassin de l'A10 entouré d'un bourrelet forestier.

L'ensemble de ces analyses va permettre à VINCI Autoroutes, de mettre en oeuvre les aménagements paysagers nécessaires afin d'assurer l'intégration du projet de diffuseur de Saran-Gidy dans le paysage tout en respectant l'environnement et en limitant les impacts sur les populations riveraines.